Histoire du camping

Lorsqu’on évoque le camping, les premières idées qui surgissent, sont celles du voyage familial, de la roulotte, de la petite tente en toile, des feux de camp et du repas en pleine nature. Mais quelles en sont les origines ?

Les premiers pas

Le mot camping est un anglicisme aux origines variées. Il proviendrait à la fois de l’anglais ‘to camp’ et du latin ‘campus’. L’utilisation anglophone du mot remonte aux temps des guerres où les armées installaient leurs tentes sur des vastes plaines afin d’assiéger une ville. En effet, les soldats romains utilisaient de grandes toiles en forme de pyramide comme habitations durant ces périodes. Par ailleurs, la noblesse anglaise avait l’habitude d’organiser des virées en campagnes pour profiter de la saison morte ou de la saison de chasse.

À ces occasions ils installaient des tentes et partageaient des collations pour profiter au mieux de l’ambiance provinciale. Chez les Français l’expression « faire campos » est utilisée au XIXème siècle pour désigner la période après l’école durant laquelle les élèves participaient à la moisson d’été. Les premières histoires du camping sont mentionnées par Baudry de Saunier en 1898 lorsqu’il fait le récit de son expérience sur le sol britannique. Mais le terme camping ne sera utilisé pour la première fois qu’en 1903 pour retracer l’histoire londonienne de l’Association of Cycle Campers.

Camping et tourisme

L’histoire du camping est intrinsèquement liée à celle du tourisme. En effet, le camping était une activité bourgeoise. Les nobles et riches effectuaient des voyages pour découvrir de nouvelles zones où tout simplement profiter de la campagne. Ces voyages luxueux nécessitaient un capital financier qui n’était pas à la portée de tous. Avec l’avènement du tourisme de masse et celui des congés payés, le camping s’est étendu à toutes les couches sociales. D’abord organisé par les familles elle-même, l’activité à été très vite récupéré par les agences et les institutions publiques de régulation. En effet avec le nouveau souci de préservation écologique, la France et bien d’autres nations ont voté des lois ou codes de régulations durant les années 50. Elles sont applicables à tous les intervenants du camping. En parallèle, on notera le développement de l’hôtellerie en plein air.

Les nouvelles tendances

Il existe aujourd’hui de nouvelles tendances du camping. Ce sont entre autres :

  • le glamping qui associe glamour et camping. Le campeur a ainsi un accès non restreint à l’électricité, l’eau potable, de meubles et lits de choix, le room service, le spa, le wifi etc….
  • le camping écologique associe l’amusant à la réduction de l’empreinte carbone. Il se sert ainsi des outils tels que les énergies solaires, le vélo, la marche etc… et privilégie l’efficience dans l’utilisation des ressources vertes.
  • le camping libertin est adressé aux adultes uniquement. Il permet de faire des expériences libertines dans un cadre dévolu de tout jugement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *